CHAVOUOT, UNISSANT LE QUOTIDIEN ET LE SPIRITUEL

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on email

Yuval Nemirovsky, Mazkirut Olamit Hanoar Hatzioni

Le 6 Sivan enous célébrons Chavouot. Son nom vient de chavoua (semaine) car il y a 7
semaines entre Pessah et cette fête. Chavouot, cependant, a d’autres noms, l’un d’entre eux
étant Hag HaBikourim («Fête des premiers fruits») et l’autre Hag Matan Torah («Don de la
Torah»).

Il est important de comprendre le lien entre les deux thèmes :
Premièrement : les premiers fruits, liés au travail agricole et au monde quotidien.
Chavouot nous rappelle à quel moment nous devons moissonner et être liés à notre travail
quotidien.

Deuxièmement : le don de la Torah, lui, est lié au monde spirituel et moral. Chavouot nous
rappelle qu’à cette date, nous avons fait un pacte moral avec nous-mêmes. En ce jour de
fête, nous avons décidé de “renaître” en tant que peuple et de comprendre nos sources, nos
valeurs et notre morale.

Notre judaïsme et notre sionisme sont englobés dans cette fête de Chavouot si nous
combinons l’idée de la fête des premiers fruits avec l’idée de la fête du «matan torah».
C’est-à-dire que nos valeurs nationales juives sont le mélange de notre inspiration
spirituelle (matan torah) et de notre travail en tant que peuple (agriculture).

Ceci nous aide à comprendre que nous devons avoir les deux dimensions pour être
complets en tant que peuple. La fête de Chavouot est une preuve supplémentaire que
notre renaissance en tant que société réunit le spirituel et le terrestre, unissant l’identité
juive et l’espace pour se développer (la terre).

Chavouot, comme beaucoup de nos haguim, nous rappelle notre véritable ADN. Il n’est
pas possible de comprendre notre identité Tnouatit sans relier ces deux dimensions
(spirituelle et active). Puisse Chavouot nous servir d’un outil de plus vers nos fins
idéologiques.

Hazak Veematz!

Leave a Replay

Sign up for our Newsletter

Ir al contenido
A %d blogueros les gusta esto: